Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Menu
Et si les Jeux Olympiques étaient organisés dans un pays africain

Et si les Jeux Olympiques étaient organisés dans un pays africain

Pour la première fois, les J.O. vont être organisés au Brésil en 2016 c'est-à-dire, en Amérique du sud au désavantage de l’Europe, l’Amérique du nord et de l’Asie. Pendant que le Brésil se réjouit de ses premiers Jeux olympiques, quelques commentateurs ont souligné l’absence flagrante de l’Afrique parmi les prétendants : les finalistes venaient de tous les continents sauf le continent noir.

 

Les jeux olympiques en Afrique

Depuis que les Jeux Olympiques sont organisés, jamais ils ne sont déroulés en Amérique du Sud, en Afrique ou au Proche et Moyen-Orient, alors que le drapeau olympique est censé représenter les cinq continents et l’universalité de l’olympisme.

Le baron Pierre de Coubertin, fondateur de l’olympisme moderne, avait en son temps souhaité que les Jeux Olympiques se passent un jour en Afrique et suggérait même Alexandrie (Egypte) comme lieu d’accueil. Mais l’opposition des pays occidentaux empêche cela car ceux-ci craignaient qu’un tel évènement sportif ne consolide le sentiment d’unité nationale des africains. C’est en 1965 à Brazzaville (Congo) que seront organisés pour la première fois seulement les Jeux africains.

Plusieurs pays africains ont déjà déposés leur candidature comprenant l’Egypte à quatre reprises. Une chance d’attribuer les J.O. à l’Afrique à été ratée de peu en 1997. En cette année là, le Cap (Afrique du Sud) figurait parmi les cinq villes restées en lice pour les jeux olympiques de 2004, revenus finalement à Athènes (Grèce). Manque d’argent, d’infrastructures, d’équipements… de nombreux manques ont été évoqués, pourtant les arguments du Cap étaient solides.

Ne pas organiser les Jeux Olympiques en Afrique est un manquement au principe olympique. Aussi, c’est une injure à tous les athlètes africains et ceux d’origine africaine, qu’ils soient afro-américains, caribéens ou brésiliens. Car l’homme noir domine les J.O., en particulier en athlétisme, pendant que rien n’est mis en place pour que les Jeux se fassent dans le continent d’origine de la plupart des sportifs.

Si les J.O. étaient organisés en Afrique, les répercussions économiques et sociales contribueraient au développement du continent. Ces jeux sont un enjeu d’aménagement du territoire et un projet urbain de grande envergure. On peut le constater avec l’exemple actuel de Londres avec le Village Olympique de 2012. Des villes comme Séoul (Corée du Sud) en 1988 ou Barcelone (Espagne) en 1992 ont su en tirer profit et ont mis au point un grand programme de réorganisation urbaine, qui a renforcé le développement économique.

Malgré le coût très élevé de l’organisation des J.O., cela représente un investissement profitable à long terme, favorisant la création d’emplois, le développement des infrastructures et du tourisme.

Espérons donc que nous verrons ces jeux le plus tôt possible en Afrique.