Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Menu
Acheteuse de vêtements à SOCOCE II plateaux Côte d'Ivoire

Acheteuse de vêtements à SOCOCE II plateaux Côte d'Ivoire

Evelyne KONAN, Ivoirienne, acheteuse de vêtements à SOCOCE II plateaux depuis 20 ans a bien voulu répondre à nos différentes questions.

 

En quoi consiste votre activité au quotidien ?


Chaque jour est différent. C’est un métier lié à un processus, chaque période est soumise à d’autres plannings. En février, par exemple, je travaille avec les stylistes sur les collections. En août, on fait des analyses de marché, on va voir des concurrents, on fait des études sur nos clients, on définit notre plan théorique. 70% de notre temps est consacré aux chiffres, au budget, à faire des plans théoriques d’achat. Le reste du temps consiste à choisir les fournisseurs, négocier les prix, négocier les contrats. Je travaille en équipe avec des assistants. La majeure partie de l’administration est gérée par les assistants. Je dois beaucoup planifier. Je vais voir les nouvelles tendances de collections avec les marques internationales. 60% des achats se font à un niveau international avec mes collègues des pays voisins. Sur base de ce qu’on a vu et repéré, on décide ce qu’on achète et en quelles quantités. On dépense les budgets qui ont été définis et on répartit la marchandise dans les différents magasins. Il faut assurer la rentabilité, donner aux clients ce qu’ils attendent et tenir compte des espaces de vente en magasin. C’est la gestion et la mode. Au fil des années, j’ai découvert que la mode était ma passion ! Je sais que j’ai un feeling pour choisir les collections et ça m’apporte beaucoup de satisfaction.

 

 pagnes.jpg

Quelles sont les qualités attendues dans votre profession ?

 

Il faut être analytique pour les budgets, les marchés, les clients. Il faut être ouvert et communicatif. Pour négocier, il faut pouvoir rester « petit » pour obtenir des résultats. Il faut avoir le contact facile, savoir ce qu’on veut, être résistant, négociateur. C’est un métier où on est continuellement testé, c’est très confrontant, car le chiffre d’affaires doit être là ! Il faut pouvoir tenir face à cette pression constante. Il faut aussi être un peu créatif, aimer les contacts internationaux, avoir l’esprit d’initiative, de la rigueur, savoir convaincre, ne pas être trop influençable, savoir écouter, être curieux, avoir de la mémoire, une bonne résistance physique (horaire de travail, stress), savoir organiser son temps de travail, savoir prendre des décisions, …

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

 

Après les cinq ans d’études de droit, j’avais envie de faire du concret, du commerce. Je pensais le faire seulement pendant quelques années, juste pour apprendre. J’ai commencé comme cadre universitaire dans une société de la place. J’ai suivi ensuite une année de stage à la vente dans différents sièges. Après un an, je suis devenue directrice d’hypermarché. J’ai exercé cette fonction dans 3 magasins. Après cinq ans, on m’a contactée pour venir à l’achat. C’est comme ça que j’ai commencé comme acheteuse à la puériculture et aux articles de soins pour bébés. C’était fascinant de créer les collections des bébés avec les stylistes. J’ai fait ça pendant cinq ans. Après ça, j’ai travaillé à l’enfant. Je devais analyser les ventes par magasin et en rentabiliser la surface. Je réalisais une étude approfondie par magasin et jusqu’à ce jour mon métier est toujours aussi passionnant.

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans cette voie ?

 

De bien se connaître soi-même. De suivre une spécialisation en mode après des études d’économie ou de droit pour pouvoir tout calculer de A à Z. De travailler au niveau international, car là tout est encore possible. Et tant qu’on n’a pas de liens de famille, travailler au niveau international est important pour bien connaître ses clients et être au top ! Nous vous remercions de votre précieux temps que vous nous avez accordé

 

C’était Mlle N’diaye de EMC-MAG.COM