Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Menu
L'ABSTENTION... dans le CAS d' ELECTIONS en FRANCE

L'ABSTENTION... dans le CAS d' ELECTIONS en FRANCE

L'ABSTENTION... dans le CAS d' ELECTIONS en FRANCE

L'ABSTENTION... dans le CAS d' ELECTIONS en FRANCE

 

En s'abstenant, on ne participe pas volontairement à un scrutin ou à une décision.

 

Voter est un droit, c'est aussi un devoir civil. Mais le vote n'est pas obligatoire pour autant en France, contrairement à certains pays où voter est obligatoire, comme en Belgique, au Luxembourg, en Bulgarie, en Australie et certains pays d'Amérique latine....où une sanction est appliquée sous forme de pénalité financière.

 

Le taux d'abstention s'obtient d'une manière simple. Il est calculé par rapport aux citoyens uniquement inscrits sur les listes électorales. On ne tient donc pas compte des non inscrits, ni d'ailleurs des votes nuls ou blancs.

 

Pourquoi s'abstenir ?

 

Une enquête réalisée en région parisienne fait ressortir quatre grands points :

 

. Lorsque les problèmes importants ne sont pas résolus, comme par exemple le chômage en priorité

. L'attitude des partis politiques qui ne semblent guère se soucier des problèmes de notre société

. Les nombreux scandales ainsi que les affaires financières amènent les français à beaucoup de méfiance

. Les électeurs ne s'engagent plus suite aux différentes situations citées ci-dessus.

 

D'autres critères entrent aussi en compte : la religion ainsi que les différents niveaux socioprofessionnels entre les classes dites '' basses'' et les classes dites '' hautes'' (niveau d'études plus élevés).

 

Ce taux d'abstention varie aussi par rapport aux différentes élections.

Par exemple, les élections européennes ont généré un taux d'abstention de 59 % en 2009. L'élection présidentielle de 2012 ''seulement'' 20%, quant aux élections législatives ( pour élire nos députés à l'Assemblée Nationale ) en 20l2,  il y a eu 44 % d'abstention. Concernant les élections municipales  ce taux varie entre 30 et 40% depuis une vingtaine d'années.

On peut donc en déduire que la population française se sent plus ou moins concernée suivant le type d'élection. On constate également que son comportement varie suivant les régions (on vote moins dans le Nord),  les zones rurales ou urbaines et les tranches d'âge.