Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Menu
Le droit de vote en France

Le droit de vote en France

Le DROIT de VOTE

C'est en 1791 que le droit de vote apparaît en France par la mise en place de la Constitution qui a transféré la souveraineté du Roi à la Nation.

Néanmoins, ce droit de vote est limité à certaines conditions : être un homme, avoir 25 ans et payer un impôt ou avoir participé à une campagne militaire pour être un électeur du premier degré, ou posséder des revenus conséquents pour être électeur du second degré.

Le suffrage universel masculin mis en place en 1799 abaisse l'âge de voter à 21 ans. C'est un suffrage compliqué car le déroulement du scrutin ne permet pas d'élire directement les représentants du peuple. Il s'agit là d'un scrutin à 3 étages.

La chute de l'Empire, suite à la défaite de Waterloo en 1815, et la mise en place de la Restauration entraîne l'abolition du suffrage universel. Le suffrage censitaire est de nouveau instauré et permet maintenant aux hommes de 30 ans payant un impôt de pouvoir voter.

C'est en 1848, lors de l'institution de la République, que le suffrage universel masculin est adopté et permet aux hommes de 21 ans ayant leurs droits civils et politiques de voter. Ce droit ne sera plus remis en cause et le vote devient secret.

Les femmes âgées de plus de 21 ans devront attendre 1944 pour aller voter. De ce fait le suffrage universel masculin disparaît pour devenir le suffrage universel.

Concernant les militaires, c'est en 1945 qu'ils deviendront des électeurs à part entière comme les autres citoyens.

En 1974, l'âge légal de vote est ramené à 18 ans par le président de la République Giscard d'Estaing suite aux événements de mai 1968.

Depuis quelques temps se pose la question '' faut-il rendre le vote obligatoire ?''.

En effet devant la désaffection des citoyens, certains pays comme le Luxembourg, la Belgique, la Turquie, la Grèce, l'Australie, l' Autriche ont rendu le vote obligatoire et s'abstenir constitue donc une infraction à la loi. Par exemple, en Belgique, c'est une amende qui varie en cas de récidive et des mesures administratives peuvent être prises.