Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Menu

La taxe de séjour, atteinte au tourisme mais aux entreprises également !

La taxe de séjour, atteinte au tourisme mais aux entreprises également !

La nouvelle loi sur la taxe de séjour doit entrer en vigueur dans les établissements en France. Celle-ci, doit dans les prochains jours, considérablement augmenter ..

Sont concernés par une taxe de séjour les établissements suivants :

Hébergements concernés

Les hébergements taxés sont :

  • hôtels de tourisme,
  • résidences de tourisme,
  • meublés de tourisme (gîtes ruraux, chambres d'hôtes, gîtes de groupes, etc.),
  • villages de vacances,
  • hébergements de plein air (camping, caravanage, hébergement léger, etc.),
  • ports de plaisance,
  • autres formes d'hébergements touristiques

La taxe s'applique uniquement aux hébergements situés dans une commune touristique, une station classée, une commune du littoral ou de montagne, dont le conseil municipal a institué la taxe par délibération.

Le montant de cette taxe de séjour va évoluer de la manière suivante grâce à l’amendement socialiste voté en milieu de semaine dernière : elle va quintuplé la taxe de séjour pour les hôtels à partir de 3 étoiles.

Elle passera ainsi de 1 à 5 euros pour les 3 étoiles, et de 1,50 à 8 euros pour les catégories supérieures.

Lors du débat sur le projet de budget rectificatif 2014, l'Assemblée Nationale a par ailleurs voté jeudi la création d’une taxe de séjour spécifique pour la région Ile de France de 2 euros par nuit. Elle est destinée à financer les transports en commun.

A partir de cette petite modification, qui provoque cette petite augmentation, nous pouvons effectuer un calcul très simple … Une société qui a 3 commerciaux qui « découchent » en moyenne 3 nuits par semaine en région Ile de France… cela représente une augmentation conséquente des frais de vie … à la charge de l’entreprise bien entendu …

3 nuits par semaine pour 3 commerciaux correspondent à 9 nuits par semaine, soit environ sur 40 semaines de travail par an 360 nuitées.

Avec une augmentation de 1,5 à 8 euros, soit un delta de 6,50 euros par nuit, + la taxe de 2 euros par nuitée pour le transport, nous voilà avec un surcoût de 8,50 euros par nuit… Cette petite réflexion très basique nous amène à un montant de 3060 euros par an de plus

Si nous continuons notre réflexion.. comment une PME ou une TPE peut- elle se permettre de perdre plus de 3000 euros de marge par an, surtout en cette période d’activité économique délicate …

Il ne peut y avoir que quelques rares solutions dans ce cas…

  • soit l’entreprise répercute ses charges sur ses prix de vente,
  • soit elle réduit le remboursement des frais pour ses commerciaux,
  • soit elle réduit la commission ou les primes de ses commerciaux
  • soit elle limite les frais de déplacements …

Dans tous les cas, qu'est-ce qui en découle ? …

  • une baisse des activités…
  • moins d’affaires conclues,
  • moins de pouvoir d’achat pour les commerciaux,
  • mois de prospection donc moins de dépenses sur le terrain qui profitent normalement aux restaurateurs, hôteliers etc …

Ces augmentations de taxes et de charges sont bien sur néfastes, pour l’approche et le choix des touristes. Il est grand temps que nos politiciens pensent aussi au quotidien des entreprises et des différents prestataires qui sont tous dépendants du fonctionnement de celles-ci…

A l'heure ou sort cette article, le gouvernement aurait décidé de ne pas appliquer cette augmentation...